De tête en cape
_

Dans un espace blanc, deux danseurs évoluent, parés de costumes étonnants, et s’amusent à brouiller les pistes : animaux, princesses ou super-héros, ils révèlent différentes figures reconnaissables et pourtant pleines d’étrangeté. Car ces costumes se transforment, jouant d’associations imprévues et presque surréalistes, qui font apparaître tantôt une princesse à tête de grenouille, tantôt un superman aux pattes d’ours…
La frontière entre animal, humain, masculin, féminin, réel ou imaginaire n’est alors plus si claire, et les figures qui sont convoquées se renversent et se recomposent en permanence, dessinant des personnages hybrides qui s’émancipent de leur condition (féline ? Humaine ? Héroïque ?..) pour affirmer par leur danse une singularité étonnante, mouvante, toujours complexe et souvent joyeuse.
Entrainant le public dans le monde fantasmagorique de l’enfance, où le travestissement est roi, Balkis Moutashar continue les recherches sur le mouvement qu’elle de cesse de creuser depuis sa première pièce : d’une étude presque scientifique de mouvements d’animaux à une mise à plat de ses origines imaginaires, elle explore ici ce que la danse doit à une ancestrale culture populaire, et à nos rêves d’enfant.

Création le 6 février 2019 aux Hivernales – CDCN d’Avignon


Actualité

14 décembre 2019 : 1 représentation aux Ecuries, Charleroi Danses, Charleroi, Belgique
9 et 10 mars 2020 : 4 représentations au Théâtre 95, Points Communs, nouvelle scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d’Oise


Distribution

Chorégraphie : Balkis Moutashar
Interprétation : Sonia Darbois et Maxime Guillon-Roi-Sans-Sac
Costumes : Chistian Burle
Création sonore : Géraldine Foucault et Pierre Damien Crosson
Lumières : Samuel Dosière
Scénographie : Claudine Bertomeu

 


Production, coproductions et soutiens

Production association Kakemono
Coproductions Ballet National de Marseille (dans le cadre de l’accueil studio 2018), Compagnie Système Castafiore (Grasse), la fabrique Mimont (Cannes).
Soutiens Régie Culturelle Scènes et Cinés et KLAP Maison pour la danse à Marseille.

Pour ce projet, la compagnie Balkis Moutashar a reçu l’aide de la DRAC Provence-Alpes-Côte-d’Azur, de la Région Sud, du Département des Bouches-du-Rhône et de la Ville de Marseille.

photos ©Mirabelwhite